L'ATE lance sa campagne sur le PALM : comment transformer un mouton à cinq pattes en bon projet?

Janvier 2006

L’ATE-Vaudcraint que l’ensemble du projet aujourd’hui signé par les autorités de l’agglomération ne soit écarté par l’Office fédéral du développement territorial (ARE) chargé de l’évaluation des projets. En effet, l'évolution du rapport s'est faite au détriment de sa cohérence. Dans la version finale, de nombreuses nouvelles mesures font la part belle à la route et affaiblissent l'ensemble.

La plupart des communes de l’agglomération, les associations régionales et le Canton ont signé  un projet d’agglomération commun dans l’espoir de recevoir une partie du fonds fédéral d’infrastructure pour le trafic d’agglomération. Ce projet sera évalué au moyen de critères qui jugeront de la planification et de la gestion harmonieuse des transports et de l'urbanisation. Lausanne et Morges sont en compétition avec plus de 30 autres agglomérations et devront se partager le « gâteau » des 6 milliards de francs de contributions fédérales.

L’ensemble des projets soumis à l’office fédéral du développement territorial (ARE) par 30 agglomérations de Suisse seront ensuite évalués à l’aide de critères aujourd’hui publiés. Il est évident que tout le monde ne sera pas servi et que s’instaure de fait une concurrence entre les différents projets pour se partager le « gâteau » des 6 milliards de francs de contributions fédérales aux infrastructures de trafic d’agglomération privé et public.

Le canton de Vaud travaille depuis plus d’une année à l’élaboration de ce rapport. Celui-ci aujourd’hui révisé suite à la consultation publique, institue une volonté commune de faire partie des agglomérations retenues par le programme fédéral.

 L'ATE met en garde les autorités comme les citoyens de la région contre le risque de voir l’ensemble du projet écarté au niveau fédéral, celui-ci ne correspondant plus forcément aux critères appliqués par les services fédéraux chargés de l’évaluation des projets. Or la région a un urgent besoin d’investissements en matière d’infrastructure notamment ferroviaire ainsi que d’une vision globale à long terme de la mobilité alternative au tout à la voiture. Ce projet d’agglomération est l’occasion unique de définir une politique commune à l’ensemble de la région qui puisse assurer – à long terme - un développement durable au plus grand bassin de population du canton.

 Le projet a ingéré de nouvelles mesures de dernière minute –  routières pour la plupart – qui péjorent nettement sa compatibilité avec la vision de l’ARE. Certains projets ont été inscrits dans le PALM au détriment de la cohérence du tout, d’autres dessinent – sans que cela soit affirmé – une traversée routière de Lausanne par le Sud. On a le sentiment que plusieurs communes ont lutté pour y faire inscrire des projets qu’elles ne peuvent financer elles-mêmes, confondant ce projet avec une liste au Père Noël.

 La mobilité douce n'a pas la place qu'elle mérite. Il règne un flou certain autour des intentions de promotion des déplacements non motorisés, par opposition à certains projets routiers ou autoroutiers dont la planification est déjà entamée. On va vers une capacité routière accrue et plus de trafic en ville.

Le pilotage de ce projet aurait dû insister sur la nécessaire cohérence des projets entre eux, l’objectif étant notamment de contenir le trafic routier pour respecter les normes de pollution. Or ce programme va dans le sens contraire, en offrant une capacité routière accrue appelant inévitablement plus de trafic en ville.  L'ATE exorte le comité de pilotage et le Conseil d'Etat à revoir la copie et améliorer le projet sans attendre l'examen bienveillant des autorités fédérales.

Contenu du dossier (2007) :

I. PALM: comment transformer un mouton à cinq pattes en bon projet?
II. Le PALM - Le Projet d'Agglomération Lausanne - Morges
III. Sur quoi porte le PALM ?
IV. Le PALM -  De bonnes idées
V. Les buts ont-ils été perdus de  vue?
VI. Evaluation de quelques projets en détail
VII. Que demande l'ATE ?
VIII. Document : Un projet d'agglomération, qu'est-ce que c'est ?

 

Lien sur le site de l'ATE Vaud